fbpx

Les 9 principales raisons de conserver une assurance vie – Assurance vie


Remplissez le formulaire ci-dessous pour avoir un devis rapidement et faire des économies !




























Pour le novice de l’épargne, l’assurance-vie a une image déformée. Souvent confondue avec l’assurance-vie qui protège les êtres chers, l’assurance-vie répond à de nombreux autres besoins. Cet outil d’investissement est une épargne ainsi que des livrets de banque et vous permet de développer vos ressources pour réaliser des projets ou de les transmettre. Voici 9 raisons de conserver une assurance vie.

1 – Disponibilité des fonds

Pour commencer, une des raisons de conserver une assurance vie: fonds présent sur votre contrat ils ne sont pas bloqués. Vous avez la possibilité de retirer tout ou partie de celle-ci en fonction de vos besoins. C’est une rédemption, totale ou partielle. Faire une livraison partielle n’aura aucun effet sur le contrat, la fermeture ou la perte de gains antérieurs.
Vous avez accès à vos économies à tout moment.

2 – Liberté de paiement

Avec une police d’assurance-vie, vous pouvez économiser au rythme que vous voulez. Vous pouvez définir des paiements planifiés récurrents. Cela vous permet de construire votre nid lentement, sans même vous en rendre compte. Ces paiements peuvent être suspendus à tout moment. L’autre option est le paiement gratuit, à nouveau possible quand vous le voulez.

3 – Sécurité

Une police d’assurance vie monosupport est un investissement dont le capital est garanti comme une brochure A. Pour cela, il est investi dans un fonds en euros. Ce fonds en euros est géré par l’assureur, ce qui garantit que le capital ne peut que monter et détermine le rendement minimum.
De plus, votre épargne est garantie par l’État jusqu’à 70 000 € en cas de faillite de l’institution dans laquelle le capital est déposé. Cette garantie est valable auprès de l’assureur. Il est donc conseillé de diversifier ses contrats avec différents assureurs afin de garantir la totalité de son capital s’il dépasse le seuil des 70 000 euros.

4 – Diversité

Outre le fonds euro, une police d’assurance-vie multi-soutien donne accès aux unités de compte. UC vous permet d’investir dans toutes les classes d’actifs : actions, obligations, or ou même immobilier. Contrairement au fonds euro, les parts de compte ne sont pas garanties en compte de capital et le risque varie en fonction des différents types de CU. Cependant, les perspectives d’amélioration des performances sont associées à la présence d’un risque qui doit être évalué. Vous avez tout un monde d’investissements à votre disposition, vous permettant de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier. Un profil de risque Êtes-vous prêt à perdre beaucoup pour essayer de gagner plus d’argent? il peut donc être défini et les choix d’investissement effectués en conséquence. L’investisseur peut donc choisir la proportion de fonds en euros et les actifs plus ou moins risqués présents dans son assurance vie en fonction du profil établi en amont. Vous pouvez également être accompagné dans la gestion de votre épargne. Pour cette raison, optez pour un management ou un management géré par mandat.

Article: Assurance vie: comment choisir le bon contrat

5 – Performance

Malgré la présence d’une taxe de remboursement, l’assurance vie est un investissement qui rapporte plus que les divers livrets d’épargne traditionnels qui ne sont pas imposés. Pour obtenir une base de comparaison, prenons le Livret A et un contrat d’assurance vie à un seul soutien. Les deux économies sont donc garanties en capital. En 2016, le Livret A a réalisé un rendement annuel de 0,75%, tandis que le rendement moyen net des frais était de 2% pour les fonds en euros. Si nous appliquons les taux d’imposition les plus élevés pour l’assurance vie, 35% des impôts et 15,5% des cotisations de sécurité sociale, nous obtenons un taux annuel de 0,99%. L’assurance vie est donc plus efficace que les livrets d’épargne. Ceci est d’autant plus vrai dans le contexte de l’assurance vie multi-actifs, où la performance dépend du profil de risque des investissements. Voici un exemple de performance annuelle sur 10 profils de risque, du plus défensif au plus dynamique, qui offre un rendement de 16,32% sur un an.

6 – Fiscalité

La fiscalité présentée dans le point précédent est la fiscalité la plus importante que votre épargne puisse subir. En effet, la fiscalité diminue en fonction de l’âge du contrat. C’est pourquoi il est conseillé d’ouvrir un contrat le plus rapidement possible. Ceci est communément appelé une date de collecte des taxes.
Par conséquent, pendant la durée du contrat, si vous retirez des fonds de l’assurance vie, seuls les intérêts seront imposés et non le capital investi.
Le remboursement sera effectué proportionnellement à la distribution de toutes vos économies, une partie correspondant au capital versé et une partie correspondant aux intérêts produits par vos économies, le cas échéant.
Une des raisons du maintien de l’assurance vie: la fiscalité ne s’applique pas au capital investi, seuls les intérêts sont imposables
Ainsi, si vous déposez 9 000 €, ils produisent 1 000 € d’intérêts et souhaitent effectuer un rachat partiel de 1 000 €, qui sera composé de 900 € de capital et de 100 € d’intérêts.
Seuls les frais correspondant aux intérêts seront taxés, dans l’exemple, seuls 100 € seront taxés.
En plus des cotisations de sécurité sociale (15,5%), ces intérêts seront imposés, selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu, ou selon le taux de retenue à la source forfaitaire:

  • Pour un contrat de moins de 4 ans: 35%
  • Si le contrat est entre 4 et 8 ans: 15%
  • Plus de 8 ans: 7,5% sur une réduction de 4 600 € (ou 9 200 € si vous êtes à deux, moyennant un droit commun)

7 – Transmission

L’assurance vie est aussi un outil de transmission. Lorsque le souscripteur décède, les fonds d’assurance vie sont versés aux bénéficiaires désignés. De plus, ils n’entrent pas dans le portefeuille immobilier.
De plus, les avantages fiscaux sont appliqués même lorsque l’abonné décède:

  • Dans le cas de paiements effectués avant le 70e anniversaire de l’assuré:

Il n’y a pas d’impôt à hauteur de 152 500 EUR par bénéficiaire, majoré d’un taux forfaitaire de 20%. À compter du 1er juillet 2014, un taux d’imposition forfaitaire de 31,25% supérieur à 700 000 € a été appliqué.

  • Dans le cas de paiements effectués après 70 ans de l’assuré:

Les droits de succession exonérés sont tous les contrats dont les bénéfices capitalisés sont inférieurs à 30 500 euros. Au-delà, cet intérêt est soumis aux droits de succession.
L’assurance vie est un bon moyen de gérer vos actifs avec un fardeau fiscal réduit.

8 – Libre choix des bénéficiaires

En plus d’alléger le fardeau fiscal du transfert, l’assurance-vie peut gérer vos biens. Lors de la signature d’un contrat d’assurance vie, l’investisseur doit prévoir une clause bénéficiaire. Dans lequel la répartition de ses économies en cas de décès est détaillée. Cette clause du bénéficiaire est gratuite et peut être modifiée. Vous pouvez alors choisissez de transmettre une partie de votre patrimoine à qui vous voulez. Nous devons donc accorder une attention particulière à la rédaction de la clause.

9 – compatibilité avec d’autres produits d’épargne

Dernière raison de conserver une assurance vie: la liberté d’assurance vie n’est pas incompatible avec des brochures ou d’autres produits d’épargne tels que le PEL ou le PAE. L’assurance vie est encore plus complémentaire aux autres produits d’épargne. En fait, il est toujours utile de diversifier votre patrimoine afin de réduire votre risque. N’hésitez pas à contacter un consultant en actifs pour faire le point sur la situation.

Conclusion des motifs de l’assurance vie

Avec plus de 1650 milliards d’euros épargnés et 46% des Français qui en possèdent un, l’assurance vie n’est pas du tout le produit d’épargne préféré des Français. Ses avantages sont nombreux, en termes de flexibilité, de rémunération, d’imposition ou de transmission. L’assurance vie peut également être utilisée pour obtenir un prêt. Alors, quel que soit votre projet (retraite, immobilier, immobilier, finance d’études, …), l’assurance-vie est faite pour vous.

Assurance vie: signer un contrat individuel ou adhérer à une convention collective? Comment faire le bon choix

Les 9 principales raisons de conserver une assurance vie – Assurance vie
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *