Assurance vie: un guide pratique – Assurance vie


Remplissez le formulaire ci-dessous pour avoir un devis rapidement et faire des économies !

Mai 2019

Instructions et guide pratique pour comprendre le fonctionnement de l’assurance-vie et quelques conseils à lire avant de choisir un contrat.

L’assurance vie est l’un des investissements privilégiés des Français, principalement en raison de ses avantages fiscaux. Mais ce n’est pas le seul intérêt de l’assurance vie, qui est aussi un moyen d’investissement et un instrument de transmission d’actifs.

investissement

Pour beaucoup de Français, l’assurance vie est avant tout un investissement financier, dont les règles de fonctionnement sont relativement souples.

Lorsque vous achetez une assurance vie, vous êtes libre de choisir votre support d’investissement: vous pouvez signer un contrat en euros, un contrat en unités de compte (actions …) ou un contrat multi-supports (avec les deux investissements en euros). et les investissements en unités de compte, voir les avantages des contrats multimédia).

Si vous signez un contrat en euros, les montants que vous avez payés seront garantis et les intérêts stipulés dans le contrat seront augmentés. Il ne fait aucun doute que les rendements des contrats en euros ont considérablement diminué ces dernières années, mais ils sont beaucoup plus rentables que les produits du marché monétaire.

Et surtout, les contrats d’assurance vie permettent une gamme de supports beaucoup plus large que le régime d’épargne-actions, qui exclut les investissements en obligations, les fonds de formule, les investissements dans les pays émergents, etc.

L’assurance vie peut donc être un support intéressant, dans la mesure où vous choisissez votre contrat. Vous devrez tenir compte à la fois des avantages et des différents taux appliqués. Pour comprendre les différents critères à prendre en compte, consultez le contrat d’assurance vie: taxes et avantages.

succession

À long terme, l’assurance-vie peut également constituer un atout historique qui dépasse de loin le simple investissement. Il permet d’optimiser le transfert de ses activités, notamment en exploitant les possibilités offertes par le démembrement de la clause bénéficiaire d’une assurance vie. Ce contrat est un instrument juridique de choix si vous souhaitez favoriser un héritier particulier, l’assurance vie n’est pas soumise aux règles habituelles du partage des successions. Découvrez comment faire bénéficier votre conjoint et vos enfants d’une assurance vie.

système fiscal

En principe, les produits d’assurance vie ne sont pas exonérés d’impôt (contrairement au Livret A et au LDD, dont les taux de rémunération sont encore très bas). Le contrat est soumis à un régime fiscal très spécifique, à la fois en termes d’impôt sur le revenu et d’impôt sur les successions. En cas de résiliation, l’imposition de la renonciation totale ou partielle à l’assurance vie est soumise à des règles fiscales particulières.

En matière de succession, cet investissement est soumis à des règles très favorables. L’exonération de l’assurance-vie en cas de succession peut donc présenter un intérêt financier considérable, mais sachez que cet avantage n’est pas systématique et se limite à certains montants, voir donc les droits de succession sur l’assurance – la vie.

Produit en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d’Eric Roig, diplômé d’HEC.

Assurance vie: un guide pratique – Assurance vie
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *